Japon : un quart des personnes LGBT+ victimes de outing, selon une enquête

Publié le

L'enquête, menée par Yasuharu Hidaka, professeur d'épidémiologie sociale à l'Université de Takarazuka, révèle entre autres que les hommes trans sont les plus impactés, le chiffre du outing s’élevant à 53,6% pour eux.

japon lgbt
Le drapeau du Japon et le rainbow flag - esfera / Shutterstock
Article Prémium

Selon le Japan Times, Yasuharu Hidaka, professeur d'épidémiologie sociale à l'Université de Takarazuka, a publié « la plus grande étude du genre » au Japon. Elle a été réalisée de septembre à décembre 2019, pour le compte de Lifenet Insurance Co.

Yasuharu Hidaka a interrogé 10 769 personnes pour son étude, des adolescent.e.s à des candidat.e.s dans la soixantaine. Selon ce chercheur, environ un quart des personnes LGBT+ au Japon ont vu leur orientation sexuelle ou leur identité de genre divulguées à d'autres sans leur consentement.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous