Représentations LGBT+ dans les jeux vidéo : embrassez qui vous voulez… ou presque ! (2/3)

Publié le

À l’aube des années 2000, Les Sims, Fallout et d’autres jeux révolutionnent la représentation LGBT+ vidéoludique. Il est désormais possible d’avoir des relations amoureuses entre personnages de même sexe. 

Un couple gay dans le jeu vidéo « Les Sims » en 2018
Article Prémium

En 2000, Electronic Arts sort sa simulation de vie Les Sims. Le jeu met en scène tous les aspects de la vie, du travail à l’amour. Alors que le développeur fait la promotion de jeu, plutôt discrètement, lors de la conférence E3 de 1999, il simule une scène de mariage. Si le mariage est bien entre un homme et une femme et alors que ce n’était pas prévu, parmi les invités de la cérémonie : deux simsettes s’embrassent.

Pourtant, si les concepteurs s’étaient questionnés quant à savoir si oui ou non, Les Sims devait permettre des interactions homosexuelles, ils avaient fait le choix d’y renoncer, par crainte des mauvaises réactions. C’est toutefois avec un ancien document qu’un développeur code le fonctionnement des relations sociales dans le jeu : dans celui-ci, les interactions homosexuelles n’ont pas encore été supprimées.

Après la présentation du jeu, la fonctionnalité reste et théoriquement, tous les sims sont bi.e.s et peuvent avoir une romance avec n’importe quel.le autre sims.ette. Avec les années, Electronic Arts intègre dans son jeu le mariage entre personnes de même sexe (2009), la possibilité de créer des personnages trans en 2016 et même des portes de toilettes neutres en 2019. Mais il y a bien eu un jeu encore plus précurseur.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous