Face aux critiques des activistes LGBT+, la Russie retire deux projets de loi homophobes et transphobes

Publié le

En Russie, les législateur.trice.s conservateur.trice.s ont retiré deux projets de loi LGBTphobes lundi 16 novembre, après de vives critiques de militant.e.s LGBT+. Mais la partie est loin d'être gagnée et Komitid vous dit pourquoi.

Russie LGBT
Manifestation LGBT à Saint Pétersbourg en 2019 - Roofsoldier / Shutterstock
Article Prémium

Selon le Moscow Times, les législateur.trice.s conservateur.trice.s russes ont retiré deux projets de loi LGBTphobes lundi 16 novembre. Ces propositions avaient vivement été critiquées par les militant.e.s LGBT+ russes. Le premier projet prévoyait d'interdire le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe (qui ne sont pas légaux en Russie), alors que le deuxième rendait impossible la reconnaissance légale du genre des personnes trans.

Cependant, les militant.e.s ne crient pas victoire pour autant.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous