Russie : des professeurs invités à ficher des élèves suspectés d'être LGBT+

Publié le

En Russie, les enseignant.e.s sont invités à parcourir les profils de leurs élèves sur les réseaux sociaux pour y chercher la présence de tout symbole LGBT+.

russie fichage élèves
Une page Facebook avec un ruban rainbow - Wachiwit / Shutterstock
Article Prémium

L'association russe LGBT Network rapporte que les professeur.e.s du quartier Nevsky de Saint-Pétersbourg ont reçu comme directive d'espionner leurs élèves de la 5ème à la 11ème année et de créer des dossiers sur ceux qu'ils et elles soupçonnent d'être LGBT+ ou allié.e.s. L'administration estime que ces messages enfreignent les lois de propagande du pays et une convention des Nations Unies protégeant les droits des enfants.

« Il s'avère que l'administration considère uniquement le fait de poster le drapeau arc-en-ciel par des écoliers comme un délit ou un acte antisocial qui devrait être puni », a déclaré Svetlana Zakharova, du LGBT Network. « C'est tout simplement inacceptable ».

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous