3 questions à l'association guyanaise Kaz'Avenir LGBT

Publié le

« En un mois, nous avons déjà reçu une quarantaine d'appels à l'aide et de demandes d'hébergement »

logo kaz'avenir LGBT Guyane
Le logo de l'association guyanaise Kaz'Avenir LGBT - Kaz'Avenir LGBT
Article Prémium

Kaz'Avenir LGBT est une association récemment créée pour venir en aide aux personnes LGBT+ et victimes de LGBTphobies en Guyane. Il s'agit de la seule association de ce type sur le territoire. Steven Kuzan, son président, répond aux questions de Komitid.

Komitid : Pourquoi avoir lancé Kaz'Avenir LGBT ? Comment s'est déroulée la création de l'association ?

Steven Kuzan : Nous avons lancé Kaz'Avenir car nous souhaitions pouvoir aider l'ensemble des personnes LGBT+ de Guyane en mettant en place un maximum d'actions pour répondre aux besoins des populations et à la carence associative sur cette thématique au sein du territoire. La totalité de l'équipe bénévole et salariée de la Fondation Le Refuge a collectivement quitté la fondation récemment.

Nous sommes toutes et tous resté.e.s soudé.e.s et avons donc décidé de créer une association. Dans notre volonté d'offrir un maximum d'aide à la population LGBT+ de Guyane — qui souffre particulièrement — nous avons donc travaillé sur un projet adapté aux problématiques que nous connaissions déjà parfaitement bien. Nous avons également souhaité un modèle de fonctionnement démocratique (il n'y a pas de Conseil d'Administration : c'est l'ensemble des membres qui décide collégialement !)

C'est naturellement que nous nous sommes rassemblé.e.s pour créer cette nouvelle association, dans notre volonté d’œuvrer pour l'ensemble des personnes LGBT+ ici. Nous sommes donc plus d'une dizaine de membres fondateurs, et d'autres bénévoles se sont rajouté.e.s.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous