« Agissez que diable ! » : nombreuses réactions indignées après l'agression d'un couple gay à Paris

Publié le

Le 21 juillet, David et son compagnon ont été violemment agressés dans le 11ème arrondissement de Paris. De nombreux.ses élu.e.s et personnalités ont réagi sur les réseaux sociaux.

police lille
La police française - pixinoo / Shutterstock

Selon le post Facebook (daté du 27 juillet) d’une amie de la victime, David et son compagnon ont été agressés le 21 juillet aux alentours de 19 heures dans le 11ème arrondissement de Paris. Les deux hommes ont été tabassés « en bas de chez eux aux yeux de tous  ». La jeune femme parle d’une « agression homophobe en bande ». Elle conclut sa publication par ce message : « Les pouvoirs publics doivent réagir. Paris ne peut pas fermer les yeux une fois de plus. Cet acte ne doit pas rester impuni. »

Une photo du visage ensanglanté de David a été publiée sur le compte Twitter de Terrence Katchadourian, le secrétaire général de Stop Homophobie. De nombreuses personnalités ont réagi à cette publication, qui a été relayée sur le réseau social.

Anne Hidalgo « adresse tout [son] soutien et souhaite un prompt rétablissement à David et son compagnon après cette agression inacceptable ». La maire de Paris ajoute : « Les coupables doivent être identifiés et poursuivis  ».

Mounir Mahjoubi, député du 19ème arrondissement de Paris, adresse son soutien aux deux hommes et écrit : « Nous comptons sur l’officier de liaison LGBT de [la préfecture de Police] pour s’assurer d’une réponse policière la plus efficace possible ».

L’officier de liaison LGBT, Mickaël Bucheron (également vice-président de l’association Flag), a dénoncé les faits, qu’il qualifie de «  délit pour lequel il est indispensable de déposer plainte pour permettre à la Police Nationale de tenter de les identifier et les traduire en justice ». Dans un autre tweet, il écrit : « La victime peut me contacter si elle le souhaite ». Stop Homophobie a répondu à ce message, déclarant : « Nous lui avons transmis vos coordonnées et mandaté un avocat ».

L’avocate Caroline Mecary déplore le fait qu’il y ait encore des agressions homophobes en 2020 et ajoute que « La lutte contre l’homophobie et les discriminations est largement sous dimensionnée. Agissez que diable ! ! »

Guillaume Poitoux, conseiller du 11ème arrondissement de Paris, apporte son soutien à David Talaga et son conjoint et écrit : « Ces faits abjects se multiplient à Paris depuis des années, et au delà des mots de compassion, il faut sans attendre agir. Je déposerai un vœu en ce sens au prochain conseil d’arrondissement de Paris 11 ».

  • arnosa

    Quelle est la description des agresseurs ?