Don du sang : La Hongrie supprime l'interdiction pour les hommes gays et bis

Publié le

La Hongrie a décidé d'abandonner l'interdiction de don du sang pour les hommes gays et bis. Ils peuvent désormais donner leur sang si leur comportement sexuel n'est pas considéré comme « risqué ».

Don-du-sang-LGBT+ hongrie
Don du sang LGBT+/Shutterstock
Article Prémium

La Hongrie, pourtant l'un des pays d'Europe les plus LGBTphobes, a levé l'interdiction de don du sang des hommes gays et bis. Ils peuvent désormais donner leur sang si leur comportement sexuel n'est pas considéré comme « risqué ».

Cette nouvelle régulation a vu le jour après sa publication par le Service national de transfusion du sang de Hongrie à la mi-avril. Dans sa déclaration, il a antidaté la décision, disant qu'elle avait commencé au 1er janvier 2020. Il n'est donc pas certain que le changement soit survenu à la suite de la crise du coronavirus. Certains pays, dont les États-Unis, avaient pris de telles mesures.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous