« Socrates », portrait du jeune homme dans un Brésil en feu

Publié le

De tous les plans, filmé au plus près, le jeune comédien Christian Malheiros incarne Socrates avec réalisme et pudeur, le feu est intérieur et le corps incandescent.

Christian Malheiros est Socrates dans le film éponyme d'Alex Moratto - Optimale distribution
Article Prémium

Présenté il y a un an au Festival du cinéma brésilien de Paris puis à Chéries Chéris et récompensés dans de nombreux festivals de films LGBT+ ou indépendants autour du monde, Socrates d’Alex Moratto sort en exclusivité en France sur le service SVOD QueerScreen.

 

Le film suit au plus près un jeune ado de 15 ans qui se retrouve livré à lui-même et en pleine découverte de sa sexualité dans un quartier populaire de São Paulo. Gay, noir et pauvre, Socrates incarna à lui tout seul, les difficultés des minorités dans un Brésil en crise quelques mois avant l’arrivée d’un pouvoir fascisant.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous