Nicolas Wanstok : « En BD, les créateurs se lâchent plus et vont explorer des fantasmes plus difficiles à représenter hors de la forme dessinée »

Publié le

Libraire aux Mots à la bouche, Nicolas Wanstok vient de diriger la publication de TTBM, une compilation bandes dessinées gays érotiques et porno. Un secteur en pleine forme et qui en dit long sur la culture gay.

Nicolas Wanstok a dirigé la publication de « TTBM » sur les bandes dessinées gays érotiques - DR
Article Prémium

Il voulait devenir chercheur en neuroscience, a été professeur des écoles un moment et c’est un autre métier qui s’est imposé à lui. Ce grand lecteur est depuis presque 13 ans libraire aux Mots à la bouche, la librairie LGBT+ et militante qui devrait ouvrir son nouveau lieu après le confinement.

Pour la première fois, il a travaillé sur un projet d’édition : TTBM, aux éditions La Musardine, un livre de bandes dessinées gays érotiques et porno, sorti juste avant le début du confinement (et disponible en ebook). Komitid l’a interviewé à distance pour évoquer ce livre foisonnant en termes de styles, de tons et d’auteurs mais également pour en savoir plus sur la réouverture des Mots à la bouche.

Komitid : Comment est né le projet « TTBM » ?

Nicolas Wanstok : Ce sont les gens de la maison d’édition La Musardine qui sont venus me proposer le projet. Pour moi, la BD en soi est une passion depuis toujours. C’est ce qui m’a gardé dans la lecture pendant mon adolescence avant que je ne commence à m’intéresser aussi à la littérature.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous