Alain Marcel, un « franc tireur » pionnier du théâtre musical en France

Publié le

Alain Marcel, auteur, compositeur, acteur et metteur en scène gay est mort le 9 mars à Rio de Janeiro. Nous revenons sur sa carrière exceptionnelle avec ceux qui l'ont côtoyé.

Alain Marcel en 1984 - Collection particulière
Article Prémium

« Plaire, jusqu’au dernier rideau / Plaire, jusqu’au dernier rappel / Plaire, jusqu’au dernier Bravo »

L’homme de théâtre Alain Marcel s’est éteint le 9 mars à Rio de Janeiro où il séjournait depuis quelques mois. Ces quelques mots extraits d’une chanson de L’Opéra de Sarah, la comédie musicale qu’il a consacré à la comédienne Sarah Bernhardt (1844-1923) résument-ils sa vie d’artiste, voire sa vie tout court ?

Né en 1952 à Bordj Bou Arreridj en Algérie, Alain Marcel est formé au Conservatoire de Tours, avant d’intégrer le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, où il est l’élève de l'immense Antoine Vitez, personnage central du théâtre français du xxe siècle.

Comédien, auteur, metteur en scène, compositeur, Alain Marcel a tous les talents, et les met en œuvre dès le début de sa carrière.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous