Au concours de Miss Tiffany's Universe, l'appel à lutter contre les violences transphobes

Publié le

La Brésilienne Ariella Moura, finaliste du plus grand concours de beauté pour les femmes trans, a mis en garde, samedi 7 mars, contre la montée des violences envers la communauté LGBT+ de son pays depuis l'arrivée au pouvoir du président d'extrême-droite Jair Bolsonaro.

Miss International Queen 2020 (Miss Mexico) - Capture d'écran / Youtube @ Miss International Queen Official
Article Prémium

« Je connais beaucoup d'ami.e.s qui ont été assassiné.e.s », a déclaré à l'AFP une femme de 22 ans en marge de la compétition Miss Tiffany's Universe, qui se tient en Thaïlande.

« Le Brésil est un pays très ouvert (mais) nous avons un président transphobe, homophobe et raciste (...) c'est une période très difficile », a relevé Ariella Moura, exhortant « les femmes trans à ne jamais abandonner ».

En juin, la Tribunal fédéral suprême brésilien a décidé de criminaliser l'homophobie, mais il faudrait que le Congrès - à majorité conservatrice et sous forte influence des Églises évangéliques - élabore une loi spécifique pour réprimer ce type de discrimination.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous