Israël : la Cour suprême autorise la GPA pour les couples de même sexe

Publié le

La Cour suprême israélienne a ouvert la gestation pour autrui (GPA) aux couples de même sexe et aux hommes célibataires. Elle donne 12 mois au législateur.

cour suprême Israël
La Cour suprême d'Israël - ChameleonsEye / Shutterstock
Article Prémium

La Cour suprême d'Israël a autorisé jeudi 27 janvier les couples de même sexe et les hommes célibataires à recourir à la gestation pour autrui (GPA).

Ce droit n'était accordé en Israël qu'aux couples hétérosexuels mariés, avant le vote d'une loi en 2018 autorisant le recours à une mère porteuse pour les femmes célibataires ou stériles. Les couples de même sexe et aux hommes célibataires étaient exclus de cette loi.

La Cour suprême a écrit dans sa décision que « le pouvoir législatif a 12 mois pour mettre fin à la discrimination envers les couples de même sexe et les hommes célibataires » concernant le droit de recourir à la GPA.

Opposition des formations ultra-orthodoxes

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous