Indonésie : une proposition de loi veut envoyer les personnes LGBT+ dans des centres de réadaptation

Publié le

En Indonésie, une proposition de loi de membres de la Chambre des représentants définit l'homosexualité comme une déviance sexuelle et obligerait les personnes LGBT+ à se présenter aux autorités pour subir une réadaptation.

Indonésie LGBT+ / Shutterstock
Article Prémium

Selon le média LGBT+ Pinknews, la proposition de loi indonésienne, appelée « Family Resilience Bill », vise à envoyer toutes les personnes LGBT+ dans des centres de réadaptation et de rééducation gérés par l’état afin de subir un « traitement ».

Ce texte a pour objectif de traiter toutes les personnes ayant des « déviations sexuelles », ce qui inclue notamment l'homosexualité au même titre que l'inceste et les pratiques SM. La communauté LGBT+ est donc visée. Ce projet de loi vise également l’interdiction de la GPA.

« Il s'agit d'un projet de loi très patriarcal qui ralentira les progrès en matière d'égalité entre les sexes et de protection des droits des femmes. »

« Les familles confrontées à des crises dues à la déviance sexuelle sont tenues de signaler leurs membres aux agences chargées de la résilience familiale ou aux institutions de réadaptation afin qu’ils puissent suivre un traitement », stipule l'article 86 de la proposition de loi obtenue par le média d’information local Jakarta Post.

« Thérapies de conversion »

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous