« Jésus est pédé » : L'humoriste Frédéric Fromet et France Inter s'excusent pour une « chronique ratée »

Publié le

La chronique avait suscité de nombreuses réactions indignées sur les réseaux sociaux, notamment parmi les chrétiens et au sein de la droite et de l'extrême-droite, mais aussi de certaines associations LGBT+.

Jésus est pédé
Frédéric Fromet chantant sa chronique « Jésus est pédé », sur France Inter - Capture d'écran / Dailymotion
Article Prémium

L'humoriste de France Inter Frédéric Fromet et la directrice de la radio publique Laurence Bloch ont présenté mercredi leurs excuses et regrets après une « chronique ratée », « Jésus est pédé », dans laquelle le chansonnier avait présenté le Christ comme un homme gay, au nom de la lutte contre l'homophobie.

L'humoriste, qui présente une chanson parodique chaque vendredi dans l'émission de Charline Vanhoenacker Par Jupiter, avait chanté le 10 janvier « Jésus est pédé », un pastiche de "Jésus revient" dans lequel il s'amusait, avec des expressions très crues, à imaginer Jésus-Christ en « membre de la LGBT ».

Réactions indignées

 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous