De 2010 à 2019, une décennie capitale pour la visibilité des personnalités LGBT+

Publié le

Comings out, Palme d'Or, mémoire… De 2010 à 2019, les thématiques et les personnalités LGBT+ ont été de plus en plus visibles dans les domaines du sport et de la culture. Qu'est-ce que cela signifie pour la décennie qui s'ouvre ?

Visibilité des personnes LGBT+
Tom Daley, un des rares champions olympiques ouvertement gay, ici en 2014, à Londres - Glynsimages2013 / Shutterstock
Article Prémium

Komitid passe en revue les événements marquants des années 2010 dans la visibilité des personnes LGBT+ pour mieux montrer ce qu’on attend dans les années à venir. Après l'actu internationale et française et la santé, nous nous intéressons à la culture, au sport et à la mémoire LGBT+.

 Sport

Dans le monde du sport, la décennie 2010 aura surtout été marquée par de nombreux coming-outs : le basketteur américain Jason Collins et le plongeur Tom Daley en 2013, le nageur Ian Thorpe en 2014, l’athlète Kerran Clement en 2019.

Des coming-out trans aussi, comme celui, en 2015, de Caitlyn Jenner, championne olympique du décathlon aux JO de Montréal, puis celui, en 2018, de Sandra Forgues, ancienne championne olympique de canoë biplace aux JO d’Atlanta.

 

Caitlyn Jenner en cour' de Vanity Fair en juin 2015 © Annie Leibovitz / Vanity Fair

Le rugbyman britannique Gareth Thomas, qui avait fait son coming-out en 2009, a révélé sa séropositivité dix ans plus tard.

Megan Rapinoe superstar

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous