Hatari : de l'exhibition du drapeau palestinien à l'Eurovision à la dénonciation de la masculinité toxique

Publié le

Ils ont exhibé un drapeau palestinien au Concours Eurovision de la chanson 2019 à Tel Aviv (Israël). Ça reste un des grands moments de l’édition. Le groupe islandais Hatari sort un nouveau single puissant. 

Hatari
Image extraite du clip « KLÁMSTRÁKUR », qui groupe islandais Hatari - Capture d'écran / Youtube
Article Prémium

On avait fait la connaissance du groupe Hatari (Hater en islandais) il y a moins d'un an quand ils avaient été sélectionnés pour représenter l’Islande au Concours Eurovision de la chanson à Tel Aviv. Mélange de Marylin Manson et de Björk, le groupe a tout de suite créé la polémique.

D’un côté, les partisans du boycott du concours reprochaient à Hatari de participer à du washing israélien.

De l’autre, les fans de l’Eurovision critiquaient leur approche trop politique de l’événement. Et pour cause, leurs déclarations sans ambiguïté : « If Eurovision 2019 is not a political affair, then the Likud Party is a pop band and Netanyahu is the lead singer. » (Si L'Eurovision 2019 n'est pas une affaire politique, alors le parti du Likoud est un groupe pop et Netanyahou en est le leader). Le ton était donné.

BDSM anticapitaliste

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous