« Years and Years » : les personnages LGBT+ au centre de la série d’anticipation de Russel T Davies

Publié le

De quoi sera fait le futur pour les personnes LGBT+ ? De PMA pour toutes ou de camps à la tchétchène ? Dans la série « Years and Years », ces questions ont autant d’importance que le réchauffement climatique, la précarisation du travail et la montée du populisme.

« Years and Years » : les personnages LGBT+ au centre de la série d’anticipation de Russel T Davis
La mini-série en six épisodes « Years and Years » est disponible sur MyCanal - DR
Article Prémium

Years and Years, diffusée sur MyCanal, n’est pas une série d’anticipation comme les autres. Produite par Russel T Davies (Queer as Folk, A Very English Scandal), elle s’ouvre sur une scène aussi ordinaire dans la vraie vie que rare à la télé : un couple d’hommes qui regarde les infos dans leur salon. L’un s’amuse du discours cash d’une nouvelle politicienne anglaise au style trumpien, Viv Rook, jouée par Emma Thompson, l’autre s’en inquiète. Ce dernier, c’est Daniel Lyons, un trentenaire inquiet pour le futur.

« Maintenant, tout me fait peur », explique-t-il, quelques scènes plus tard, alors qu’il prend dans ses bras son neveu à la maternité. « Par où commencer ? Oublions le gouvernement. Les banques me terrifient. Mais aussi les sociétés, les marques, les entreprises qui nous prennent pour des algorithmes et polluent l’air, le climat, la pluie. […] Et maintenant, les États-Unis. Je n’aurais jamais cru avoir peur des États-Unis. Toutes ces fake news et faits alternatifs… Je ne sais plus où est la vérité ! Dans quel monde on vit, franchement ? S’il est aussi pourri maintenant, ce sera quoi quand tu auras 30 ans ou 10 ans ? », dit-il en regardant le nouveau-né. « Ou même cinq ans ? Ca donnera quoi ? ». Le ton est donné.

Portrait de famille

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?<

Identifiez-vous