Avec Scott Morrison à la tête de l'Australie, les droits LGBT+ risquent de rester au placard

Publié le

La coalition de centre-droite australienne a remporté les élections samedi 18 mai. Les avancées pour les droits LGBT+ n’ont pas l’air d’être au programme des trois prochaines années.

election Australie mai 2019
Scott Morrison à sa descente d'avion lors du G20 en Argentine en novembre 2018 - G20 Argentine / Wikimedia Commons
Article Prémium

Les résultats des élections législatives australiennes de ce samedi 18 mai en ont surpris plus d’un. La coalition de centre-droite, avec à sa tête le parlementaire conservateur Scott Morrison, l’a emporté avec 41% des voix et 77 député.e.s à la Chambre des représentants. La quasi totalité des sondages donnaient pourtant le parti travailliste vainqueur. Un renversement qui n’est potentiellement pas sans conséquences pour la communauté LGBT+ australienne.

Un leader fermé aux sujets LGBT+

Déjà Premier ministre, Scott Morrison s’engage donc dans un second mandat. Ex-ministre des Finances sous le gouvernement de Malcolm Turnbull, ancien leader du parti libéral jusqu’à sa démission en août 2018, Scott Morrison se démarque par une vision plus conservatrice que celle de son prédécesseur. Le Premier ministre présente des idées très à droite sur des sujets tels que l’immigration ou les thématiques LGBT+, qu’il refuse de placer sur le devant de la scène politique.

Interrogé sur le sujet des thérapies de conversion lors d’une interview donnée à la radio 3AW en septembre 2018, Scott Morrison a affirmé que ces dernières « n’étaient pas un problème pour lui, et qu’il n’avait pas l’intention de s’en occuper ». L’interdiction des thérapies de conversion était une des promesses de campagne des partis écologiste et travailliste aux élections du 18 mai.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

  • arnosa

    honnêtement pour bien connaitre ce pays, c’est un paradis gay de tolérance et de bien-être dans la région Asie-Pacifique, en comparaison des autres pays: la lecture de cette article pourrait laisser penser le contraire….