ß

Les associations LGBT+ veulent-elles s'impliquer dans le grand débat national ?

Publié le

Alors que le grand débat national bat son plein, Komitid a sondé les positions des associations LGBT+ sur cet évènement inédit.

grand debat associations lgbt
Conférence / Matej Kastelic - Shutterstock
Article Prémium

Du grand débat national, on a surtout vu les « performances » d'Emmanuel Macron dès la première semaine, répondant des heures durant aux maires dans des réunions aux allures de meeting électoral. Ce grand débat, qui doit durer deux mois, intéresse-t-il les associations LGBT+ ? Lancé deux mois après le début du mouvement des gilets jaunes, dont les principales revendications concernent essentiellement le pouvoir d'achat, les discussions doivent s'articuler autour de quatre thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’État des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté. A priori, les revendications LGBT+ ne sont pas contenues dans ces thèmes, mais ce serait oublier que parmi ces associations, beaucoup viennent en aide à des publics précarisés, soit par la maladie, soit par le rejet, soit du fait de leurs origines ou de leur condition sociale.

Komitid a contacté une trentaine d'associations, d'Act Up-Paris au Refuge en passant par l'APGL, Les Dégommeuses, Acceptess-T, des Centres LGBT en région encore ou Afrique Arc en ciel en leur soumettant quatre questions :

  • Votre association va-t-elle participer au grand débat et si oui, de quelle manière ?
  • Votre association a-t-elle prévu d’organiser elle-même un débat et si oui sous quelle forme ?
  • Quelles seraient selon vous les questions prioritaires concernant les personnes LGBT+ dans les quatre thématiques du grand débat ?
  • Craignez-vous que les débats soient instrumentalisés par des groupes LGBTphobes et anti-égalité des droits pour imposer leur agenda ?

Celles qui ont répondu expriment tantôt du scepticisme, de l'intérêt, mais aussi une certaine appréhension face aux tentatives de récupération. Analyse de ces réponses.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.
Pour continuer la lecture, veuillez vous identifier ou abonnez-vous à partir de 1€.
  • phil86

    Tu refuses de discuter mais tu me réponds lol Et si on enterrait la hache de guerre ? Bonne journée à toi.

  • expat

    @Phil 86. Toi, tu ne respectes pas une personne qui refuse de t’adresser la parole. Tu peux continuer tant que tu veux, mais je refuse toutes discussions avec toi. Tu peux aussi faire des tas de commentaires, je ne perdrai plus mon temps à te lire. Tu t’es pris une veste avec les assos LGBT de ton coin, et tu es déçu, ben je m’en cogne. Maintenant lâches moi ! Tu veux du respect, respectes déjà les gens qui ne veulent pas t’adresser la parole. Bon vent.

  • phil86

    La différence c’est que toi tu jettes le bébé avec l’eau du bain je n’ai jamais dit que les associations LGBT ne sont pas utiles simplement je dis qu’elles doivent aussi savoir faire le ménage chez elles avant de vouloir le faire chez les autres et que les journalistes lgbt devraient aussi au-delà de leur militantisme s’intéresser à ce qu’il se passe dans les coulisses de ces associations car ce n’est pas toujours brillant. Ce n’est pas en mettant ce qui dérange sous le tapis que ça va s’arranger dans nos associations.

  • phil86

    Qu’est-ce que tu appelles insultes déjà

  • expat

    @Phil 86. Je t’ai déjà dit que je ne souhaite pas engager de discussion avec toi, je n’ai pas oublié tes insultes que tu m’avais lancé avec tes potes de l’époque sur Yagg. Époque où je disais sans gène ce que je pensais des associations LGBT en France. Tu t’étais joint à ces militants qui squattaient Yagg et insultaient tous ceux qui ne pensaient pas comme eux. Aujourd’hui, la roue à visiblement tourné puisqu’à ton tour, tu as été confronté à leur ouverture d’esprit. A l’avenir n’essaie plus d’engager le dialogue avec moi, tu n’obtiendras plus de réponse de ma part, car je n’ai rien oublié de tes insultes que tu me lançais sur Yagg. Sur ce fin de discussion pour moi.

  • phil86

    @expat le problème des associations lgbti c’est que c’est le monde des bisounours alors que par-dessous ce n’est que vacherie coup bas crêpage de chignon mais chut il ne faut rien dire pour ne pas faire de polémique c’est l’omerta

  • expat

    Ce grand débat national ne sert absolument à rien. La plupart des gilets jaunes s’en foutent, car leur obsession est la démission de Macron. A titre personnel, je n’ai plus confiance (dû à une très mauvaise expérience) depuis des années aux associations LGBT en France, je les ai toujours fuit, et ça même avant mon départ pour la Suède.

  • phil86

    J’ai en outre été témoin de propos transphobes justifiant la psychiatrisation tenus devant l’un des dirigeants de ces associations qui n’a pas branché et pour cause il m’a expliqué au téléphone quelques jours plus tard qu’il était d’accord les personnes trans sont assurées d’être correctement respectées et défendues par ces associations ! Qui utilisent d’ailleurs parfois dans la presse un langage transphobe et qui relaient cet article sur leur page facebook sans apporter le moindre correctif.

  • phil86

    Correctif : à mon avis ces associations nuisent à la cause LGBT

  • phil86

    Je voudrais quand même signaler que les association LGBT de poitiers sont absolument pourries jusqu’à la moelle dirigées par des personnes qui estiment détenir les pleins pouvoirs et qui se permettent de prendre des décisions arbitraires sans aucun scrupule et aucune éthique Dans la plus grande opacité dans le dos de leur propre adhérents et parfois même dans le dos de leur propre président lequel ne bronche pas davantage que les adhérents qui suivent leurs dirigeants de façon aveugle sans protester contre ces méthodes menées de façon infondée et sans aucun respect des procédures légales mais chut il ne faut rien dire et c’est l’omerta totale sur ce sujet à Poitiers tant de la part des associations partenaires qui sont pourtant informées de ces faits que des pouvoirs publics qui verse des subventions ce qui oblige d’ailleurs les associations à un fonctionnement démocratique de + ces association agissent en contradiction flagrante avec les valeur quelle prétendent publiquement défendre alors qu’en interne elles adoptent des comportements exactement inverse bref je suis définitivement dégoûté du milieu associatif lgbti alors que j’avais une grande capacité de mobilisation et d’engagement à mon avis nuise à la cause lgbti plus qu’autre chose.