En images : la maire de Paris et deux ministres inaugurent le village des Gay Games

Publié le

Anne Hidalgo, Laura Flessel et Agnès Buzyn ont inauguré samedi matin le village des Gay Games installé au pied de l'Hôtel de Ville. Notre photographe était là.

Une maire et deux ministres inaugurent le village des Gay Games
Anne Hidalgo, Laura Flessel et Agnès Buzyn inaugurent le village des Gay Games- R. Deluze/Komitid

« Welcome to Paris, welcome to the city of freedom and love », c’est par ces mots tout à fait de circonstance qu’Anne Hidalgo, la maire de Paris, a conclu la visite du village des Gay Games. Une visite menée ce samedi 4 août en compagnie de Laura Flessel, la ministre des Sports, et d’Agnès Buzyn, ministre de la Santé. Pendant 10 jours, le village installé sur la place de l’Hôtel de Ville sera le coeur de l’événement inclusif. Il servira de point de rencontre aux athlètes et accueillera tous les jours des animations sportives et culturelles.

 

De bon matin, la foule à l'entrée du village des Gay Games

 

Dans une courte intervention, Laura Flessel a tenu a remercier les organisateurs et les bénévoles qui ont travaillé depuis 2013 à la préparation de cet événement exceptionnel, « le premier dans lequel la France aura l’occasion de briller après l’attribution des jeux olympiques et paralympiques ». « Nous allons envoyer des messages de respect, de valorisation de l’autre » a déclaré la ministre des Sports, et ces messages ne s’arrêteront pas à la fin de la semaine, a-t-elle promis. « Ils seront relayés dans une vaste campagne de communication contre les discriminations et pour valoriser la diversité. »

« Nous allons envoyer des messages de respect, de valorisation de l’autre »

De son côté, la ministre de la Santé a prodigué – en anglais s’il vous plait – quelques messages de prévention. Madame Buzyn a évoqué les conditions météo exceptionnelles et donné quelques conseils de prévention de la canicule. « S’il vous », » a demandé la ministre. « Soyez prudents. Je veux que personne ne soit blessé. »

Rainbow Memorial Run

La cérémonie d’ouverture s’est poursuivie par un très émouvant déploiement d’une dalle du patchwork des noms, à l’issue duquel Jean Spiri du CRIPS et Eve Plenel de Paris sans sida ont salué l’effet positif des Gay Games. « Célébrer, se surpasser à travers le sport, être visibles tous ensemble, ce sont les nombreux antidotes proposés par les Gay Games contre la stigmatisation, la discrimination, l’exclusion et aussi contre l’épidémie, ce traumatisme, cette catastrophe qui impacte toujours notre communauté. »

Après une bénédiction haute en couleur donnée par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, les athlètes ont pris d’assaut les rues de la capitale pour la Rainbow Memorial Run. Cette randonnée à la mémoire des victimes du sida et du cancer du sein a mené les participants rue de Rivoli, au Louvre, puis au jardin des Tuileries, avant de retourner place de l’Hôtel de ville par les quais de Seine.