3 questions à Norm Self, qui a tourné dans un porno pour la première fois à 83 ans

Publié le

« Je veux envoyer un message à toutes les personnes âgées, leur dire que leur vie sexuelle est loin d'être terminée. »

Norm Self - Himeros.tv
Norm Self - Himeros.tv

Norm Self est américain, il a 83 ans et vient de tourner dans son premier porno gay. Aujourd’hui, il enseigne à des personnes comment développer leur sexualité en faisant travailler l’esprit. Il se définit lui même comme « ministre de l’éducation érotique et de l’intime sacrée ». Tout un programme. Blessing The Elder (Bénir nos aîné.e.s), c’est le nom de cette vidéo de cinq minutes dans laquelle Norm se masturbe avec extase en regardant deux hommes s’étreindre. « À 83 ans, je n’ai jamais été aussi épanoui sexuellement », confie-t-il dès le début du mini film dans lequel il tient le rôle principal. Son message ? Enseigner aux jeunes générations que notre sexualité n’est pas condamnée à s’user au fur et à mesure que l’on vieillit. Et aux personnes âgées qui se sentent concernées aussi par la même occasion.

Komitid : Vous avez tourné dans un porno gay pour la première fois à l’âge de 83 ans… Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Norm Self : Cette expérience a représenté beaucoup plus pour moi que ce que l’on peut voir à l’écran. Nous étions dans un cadre champêtre, toute une communauté d’hommes, l’équipe de Davey Wavey, il y avait au moins trois générations représentées ! Nous étions tous excités par ce projet, le sexe… nous avons pu partager tout cela en tant que pairs. Et donc l’idée était que, moi, représentant la génération plus âgée, je montre aux jeunes générations que le sexe n’est pas une chose nouvelle et que ce n’est pas seulement réservé aux jeunes.

Comment expliquez-vous que certain.e.s pensent que les personnes âgées ne peuvent pas avoir une vie sexuelle épanouie ?

J’imagine que c’est l’une des blessures ou des cicatrices qui sont apparues à travers la discrimination et l’oppression envers les personnes âgées. Nous avons parfois intériorisé ou assimilé ce que la société nous a imposé et nous reproduisons beaucoup de stéréotypes sur nous-mêmes, comme celui que les personnes âgées gays ne pourraient espérer d’avoir une vie sexuelle aussi épanouie que celle des beaux mecs stéréotypées aux corps qui ressemblent à des mannequins dans les magazines de mode.

« Leur sexualité n’est pas condamnée juste parce qu’elles sont vieilles »

Nous devons dissiper ce mythe et montrer que certaines des personnes les plus érotiques, ardentes et délicieuses peuvent être des personnes âgées, même si elles ont un physique différent. Je veux adresser un message à toutes les personnes âgées et leur dire que leur sexualité n’est pas condamnée juste parce qu’elles sont vieilles. Et insister auprès des plus jeunes, leur dire qu’il y a des hommes vraiment sexy qui ont plus de 50, 60 ou même 80 ans. Nous pouvons guérir les frontières artificielles de l’âgisme. Nous pouvons guérir les frontières artificielles du regard, car ce à quoi nous ressemblons n’est pas nécessairement ce que nous sommes dans nos corps, et ce n’est pas nécessairement un indicateur de la façon dont nous sommes sexy.

Quelle est pour vous l’idée reçue la plus tenace sur la sexualité des personnes âgées et comment la combattre ?

Pour moi c’est « je ne peux pas obtenir ce que je veux, je ne suis même pas sûr de ce que je veux, et si j’essaie de l’obtenir, on pourrait me dire non et je me sentirais mal. » Et cela vaut pour tous les âges d’ailleurs. Beaucoup pensent en effet que le sexe n’est réservé qu’aux jeunes beaux mecs, qu’il ne peuvent se permettre d’être en demande de plaisir érotique avec d’autres. « Je ne suis pas assez bon, ou je ne sais pas assez de choses » ou encore « je n’ai pas assez d’expérience ou quoi que ce soit d’autre ».

« Le sexe n’est réservé qu’aux jeunes beaux mecs »

Ces considérations sapent et érodent le plaisir en chacun de nous. J’aime beaucoup le titre de votre rubrique Dites-le Fort ! et j’ai envie de dire très fort que vous avez tous en vous tout ce dont vous avez besoin pour être un être sexuel magnifique et regardons quels sont les obstacles dans la perception de votre sexualité, laissez-moi les regarder, pourquoi ils sont ici et sortons de l’ignorance. Même si vous estimez avoir une vie sexuelle très épanouie, vous pouvez découvrir d’autres choses que vous ne connaissez pas encore. Alors que nous devenons de plus en plus ouverts sur ce qu’est le plaisir, nous avons tous beaucoup à apprendre et c’est merveilleux, que l’on soit jeune ou âgé.

Propos recueillis et traduits de l’anglais par Philippe Peyre

Centre de préférences de confidentialité