Le producteur de « 120 battements par minute » dit non au dîner d'Emmanuel Macron

Publié le

Le co-producteur de 120 BPM, Hugues Charbonneau, a posté sur Twitter l'invitation présidentielle à un dîner pour honorer le cinéma Français : il n'en sera pas, mais alors pas du tout.

Campillo / Charbonneau / Luciani aux Césars
Hugues Charbonneau aux Césars avec Marie-Ange Luciani et le réalisateur Robin Campillo - capture / Canal +

Emmanuel Macron a invité la crème de la crème à la maison ce soir (jeudi 26 avril), pour célébrer le french cinéma. Gaspard Ulliel, Monica Bellucci ou Léa Seydoux ainsi que la fine fleur des producteurs et (des quelques) productrices se presseront sous les dorures de l’Élysée, deux semaines avant le coup d’envoi du Festival de Cannes, le 8 mai prochain.

Mais le dîner aux chandelles, ce sera sans lui : Hugues Charbonneau a décidé de jouer les troubles-fêtes. Le co-producteur avec Marie-Ange Luciani du film 120 battements par minute, qui a reçu le César du meilleur film 2018 et le Grand Prix du Festival de Cannes 2017, l’a tweeté : hors de question pour lui de mettre un pied à l’Élysée, une semaine après le vote de la loi asile-immigration.

« Vous faites ce que le vieux monde sait faire de mieux : stigmatiser et exclure »

« Comment se réjouir après l’abjecte loi votée dimanche par votre majorité ? Votre politique est violente, vous faites ce que le vieux monde sait faire de mieux : stigmatiser et exclure. Sans moi », écrit-il sur Twitter. Il ne sera pas donc présent au dîner organisé par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le producteur, ainsi que le réalisateur de 120 BPM Robin Campillo avaient déjà dénoncé la loi asile-immigration lors de la dernière cérémonie des Césars.