PMA, mode d'emploi

Publié le

Comment fait-on un bébé dans un pays qui n'autorise l'accès à la procédure qu'aux seuls couples hétérosexuels ? PMA, IAD, ROPA, les solutions ne manquent pas, mais sont souvent coûteuses.

PMA Mode d'emploi
PMA - Nixx Photography via Shutterstock
Article Prémium

Ne plus aller trouver ailleurs ce qu'on pourrait avoir chez soi, c'est une promesse de campagne du président Macron avec la fameuse PMA pour toutes. En juin 2017, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) s'est déclaré favorable à l’ouverture de la Procréation médicalement assistée (PMA) à toutes et à tous. Selon une note du Ministère de la santé de novembre 2017, un projet de loi sera finalisé « à l’été 2018 » pour un dépôt au Parlement « à l’automne ». L'adoption d’une nouvelle loi arriverait donc « dans le courant du premier semestre 2019 ».

D'ici là, suivant la loi bioéthique de 1994 confirmée en 2004, la Procréation Médicalement Assistée (PMA) est toujours réservée aux couples hétérosexuels mariés. Pour les autres, il faut continuer de « se débrouiller ». Et « se débrouiller », peut prendre de multiples formes. Petit guide.

Pour celles et ceux qui disposent d'un donneur de sperme

Trouver un donneur, dans son entourage ou par petites annonces, peut s'avérer difficile, mais ce n'est pas rare pour autant. Pour l'instant, clandestinité oblige, cela demande de procéder à une insémination artisanale. En fonction du cycle ovarien, le sperme est injecté dans le fond du vagin, avec par exemple une seringue sans aiguille. Pas de panique, il existe des tutos en ligne. Un grand soin doit être apporté à l'hygiène.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous