« Call me by your name », un film gay ? Le réalisateur répond

Publié le

Dans une interview accordée à TÊTU, Luca Guadagnino, le réalisateur du film, a exprimé son refus de dire que son oeuvre montre une histoire d'amour homosexuelle.

Extrait de "Call me by your name"
Extrait de "Call me by your name" / Courtesy of Sundance Institute

Très attendu, Call me by your name sort en salles ce mercredi 28 février. La romance entre deux hommes dans la chaleur d’une campagne italienne, en plein été du début des années 80, semble avoir déjà convaincu de façon (presque) unanime les critiques de cinéma. Scénarisé par James Ivory, Call me by your name est une histoire d’amour entre Elio (Timothée Chalamet), un jeune homme de 17 ans qui passe l’été dans la villa de ses parents, et Oliver (Armie Hammer), un Américain fraîchement débarqué pour y préparer son doctorat.

Dans une interview accordée à TÊTU, le réalisateur du film, Luca Guadagnino, s’est exprimé sur la façon dont il percevait son œuvre. « Je ne pense pas avoir montré une histoire d’amour gay. », a-t-il confié. Et d’ajouter : « Je ne pense pas que le fait qu’il y ait dans ce film deux hommes partageant leur intimité le rende si différent de ce que j’ai pu faire auparavant. »

Film gay ou non, l’éternel débat

Si ce film offre une formidable visibilité de l’amour entre hommes, très peu représenté au cinéma, le limiter à l’étiquette « film gay » consisterait à réduire l’œuvre dans son ensemble. Le réalisateur semble avant tout avoir voulu montrer aux téléspectateurs le désir entre deux personnes. Pour autant, ce débat revient inlassablement dès lors qu’un long-métrage développe à l’écran une histoire concernant les personnes LGBT+ (Moonlight, 120 battements par minutes, pour prendre des exemples récents). Sauf que la volonté de s’éloigner le plus possible de l’étiquette « film gay » cache parfois l’intention de ne surtout pas dire au revoir au grand public.

En route pour les Oscars

Film gay ou pas, Call me by your name montre bel et bien une histoire d’amour entre deux hommes et on ne peut en être que ravi.e.s. De surcroît, il s’inscrit comme une œuvre très attendue et manifestement réussie au regard des nombreuses nominations pour lesquels il est en lice aux Oscars : Meilleur film, Meilleur acteur (Timothée Chalamet), Meilleur scénario adapté et Meilleure chanson originale. En somme, un film à voir.

Centre de préférences de confidentialité