Tennis : des coming-out face à l’homophobie

Publié le

Avec les coming-out de Johanna Larsson (photo de tête), Tara Moore et Conny Perrin  en l’espace de quelques semaines, le tennis féminin retrouve des couleurs, après les sorties homophobes d’anciennes joueuses, Ekaterina Bychkova et Margaret Court. Johanna Larsson, seule joueuse « out » du top 100 Elle faisait son coming-out à la chaîne SVT en septembre dernier, la […]

Article Prémium

Avec les coming-out de Johanna Larsson (photo de tête), Tara Moore et Conny Perrin  en l’espace de quelques semaines, le tennis féminin retrouve des couleurs, après les sorties homophobes d’anciennes joueuses, Ekaterina Bychkova et Margaret Court. Johanna Larsson, seule joueuse « out » du top 100 Elle faisait son coming-out à la chaîne SVT en septembre dernier, la joueuse suédoise s’est longuement confiée sur les difficultés rencontrées et les mensonges inventés pour tenir sa première relation secrète pendant 2 ans. Elle explique aussi sa peur de perdre ses sponsors et dans le même temps briser ses rêves de carrière dans le tennis. Surtout, à cause d’une vie à 100 à l’heure sur le circuit, elle a compris très tard qu’elle était lesbienne, se concentrant pendant longtemps sur le tennis et mettant de côté tout ce qui concernait l’amour, les émotions ou tout ce qui aurait pu l’en distraire. Désormais, la Suédoise Johanna Larsson…

Pour continuer la lecture de cet article :

Vous avez déjà un accès ?

Identifiez-vous