Julie Maroh («Le Bleu est une couleur chaude»): «Je suis féministe mais cela ne fait pas de moi une militante [Salon]

Publié le

L'auteure de la BD qui a inspiré «La Vie d'Adèle» raconte notamment avoir commencé à l'écrire à 19 ans mais avoir dessiné les dernières pages que cinq ans plus tard.

La traduction en anglais de la BD dont est inspiré le film La Vie d’Adèle a été publiée aux États-Unis au début du mois. Son auteure, Julie Maroh, a accordé une interview, par courriel, au site américain Salon. Elle revient sur le processus de création, la place du sexe (et de la couleur bleu) dans sa BD, le féminisme, le militantisme… À lire sur Salon.