Vidéo Buzz: Des enfants de maternelle fêtent la diversité avec un arc-en-ciel et «True Colors»

Publié le

C'est le moment émotion du week-end. C'est facile, on prend des enfants, un arc-en-ciel et Cyndi Lauper.

C’est le moment émotion du week-end. C’est facile, on prend des enfants, un arc-en-ciel et Cyndi Lauper. Arturo Avina est instituteur en école maternelle, à l’Olympic Primary Center de Los Angeles. Comme il le dit lui-même, ce qu’il fait le mieux, c’est apprendre aux enfants à danser et à chanter, surtout des chansons de Madonna (voir vidéo en fin d’article). Mais pour fêter la fin de cette année scolaire, il a choisi Cyndi et son True Colors :

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur True Colors (Kindergarten Culmination 2013)

Dans un post publié sur son blog, Arturo Avina écrit :

« Oh. Mon. Dieu. Les conservateurs avaient raison. Le lobby gay envahit nos écoles. Et vous savez quoi ? C’est absolument fabuleux. »

Il explique qu’il ne voulait pas juste faire chanter la classe, il voulait que les enfants comprennent le sens de la chanson. « Après quelques semaines de répétition, j’ai demandé “De quoi parle cette chanson, à votre avis ?”. Un élève a répondu “Dieu ne veut pas d’un monde en noir et blanc, alors il a créé de nombreuses couleurs pour le rendre magnifique”. » L’instituteur ne s’arrête pas là et pose la même question à l’écrit. L’un a répondu « Ça parle du rouge, j’aime le rouge », mais un autre a approfondi : « Nous avons chanté True Colors parce que nous avons tous droit à l’amour. J’adore ce chant ! ».

« La leçon : aime-toi, et fais toujours preuve d’amour, de gentillesse et de respect envers les autres qui qu’ils et elles soient. Quel-le-s que soient l’origine ethnique, le sexe, le genre, la religion ou l’orientation sexuelle, TOUT LE MONDE a droit à l’amour. »

Le post s’achève avec un lien vers une pétition réclamant l’ouverture du mariage au niveau national aux États-Unis.

Vogue par la classe de 2012 :

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Vogue (Kindergarten Culmination 2012)

Via Towleroad.

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter : judeinparis