Marches des fiertés: succès à Tours et à Dijon, tension à Kiev et des arrestations à Moscou

Publié le

Dijon mais aussi Kiev accueillaient leur première marche ce week-end… dans des conditions très différentes.

DIJON
Beau baptême pour Dijon. Samedi après-midi, mille personnes ont répondu présentes à la Marche des Fiertés. « C’est un véritable succès pour une première édition », affirme Mathieu Moreau, président de l’association CIGales. La soirée à La Vapeur a quant à elle rassemblé 600 personnes.

[Gallery not found]

TOURS
Pour sa 8e Lesbian and Gay Pride, Tours a mobilisé 2200 personnes. À la veille de la manifestation parisienne des anti-égalité, les participant-e-s étaient invité-e-s à ne pas répondre aux provocations des potentiels perturbateurs de l’événement. En effet, en marge de la Lesbian and Gay Pride, se tenait la manifestation organisée par le groupuscule Vox Populi Turone. Sous surveillance policière, elle n’a rassemblé qu’une cinquantaine de personnes et n’a pas provoqué d’incidents.

[Gallery not found]

KIEV
La capitale ukrainienne a accueilli sa première gay pride ce week-end. L’événement s’est tenu samedi après-midi sous haute tension, en raison de nombreux opposant-e-s venu-e-s perturber la marche. Néanmoins, les participant-e-s ont pu compter sur la protection des forces de police qui sont intervenues à plusieurs reprises et ont arrêté une dizaine de personnes. Interdite deux jours plus tôt par une décision de justice, cette gay pride a été organisée dans le plus grand secret, les lieux et les horaires n’ont été communiqués qu’aux personnes concernées et aux médias via SMS pour garantir la sécurité de chacun-e. Initialement prévue dans le centre de la capitale, la marche a eu lieu dans un lieu bien plus éloigné. Partenaire de cette manifestation, la ville de Munich avait dépêché une dizaine de personnes pour participer et soutenir la marche : « La fierté va continuer. Peut-être que dans un autre contexte, nous aurions pu marcher dans le centre-ville, a affirmé Hep Monatzeder, vice-maire de Munich au Kyiv Post. Mais nous pouvons montrer ici ce que signifient les droits humains. C’est le point de départ d’une discussion. Nous posons la première pierre et ensuite viendra une autre qui changera les mentalités. »

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur First-ever gay pride parade in Kyiv, Ukraine – Saturday, May 25, 2013.

MOSCOU
Plusieurs militant-e-s, dont Nikolai Alekseev et Yury Gavrikov ont été arrêté-e-s alors qu’ils/elles menaient une manifestation pour les droits des LGBT. Face à eux/elles, des religieux orthodoxes et des manifestants anti-LGBT les ont violemment pris-es à parti et une partie d’entre eux ont aussi été placés en garde à vue. « C’est la 8e année d’affilée que nous essayons de mener pacifiquement la Moscow Pride, a signalé Nikolai Alekseev à Gay Star News, mais cette fois nous avons subi une pression sans précédent en termes de lois, d’interdictions et de menaces » La manifestation se tenait devant le Parlement en réponse à la proposition de loi « anti-propagande gay » qui est en discussion afin d’être étendu à l’ensemble de la Russie.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Over 25 gay activists detained at Moscow gay pride

Photos CIGales (Dijon) / Priscillia Bertin / Glamnight (Tours)