Pour Marisol Touraine, «la lutte contre le VIH-sida est une priorité du gouvernement»

Publié le

Quant aux associations LGBT et de lutte contre le sida, elles manifesteront ce soir à Paris derrière le mot d'ordre: «Sida: ce gouvernement nous désespère!».

Dialogue de sourds entre Marisol Touraine et les associations ? Alors que la ministre des Affaires sociales et de la Santé publie un communiqué dans lequel elle souhaite rappeler « la mobilisation totale du gouvernement pour la lutte contre le VIH-sida », plusieurs associations LGBT et de lutte contre le sida* défileront ce soir à Paris, à l’appel d’Act Up-Paris, pour la manifestation du 1er décembre derrière le mot d’ordre : « Sida : ce gouvernement nous désespère ! ».

TESTS RAPIDES
Parmi les axes défendus par la ministre, la « généralisation du dépistage par tests rapides. En 2013, nous allons mettre en place des actions complémentaires dans trois régions – Paca, Guyane et Rhône-Alpes – et dans d’autres lieux en Ile-de-France. Il s’agit d’aller au plus près des populations potentiellement concernées, notamment grâce au travail avec les associations ». Marisol Touraine promet également sur cette question des « financements renforcés ». L’accent sera mis aussi sur le préservatif (via une campagne de prévention) et le maintien d’un « niveau important » d’investissement au niveau international, sans plus de détails.

« NI/NI INSUPPORTABLE »
Les associations qui manifesteront ce soir (départ prévu à 18h30, mairie du 4e, place Baudoyer) fustigent « une posture de “ni/ni” insupportable » du gouvernement. « Il ne s’oppose pas, mais ne soutient pas. À qui sert-il ? Le seul “changement” du 6 mai 2012, c’est le désespoir et la colère qui s’enracinent un peu plus avec le volte-face opéré entre le temps de la campagne et celui du mandat », écrivent-elles. Et d’ajouter : « La conception libérale de l’exercice de la médecine, la gestion comptable de l’hôpital public, la recherche du profit maximum dans tous les domaines de la santé, la médecine à deux vitesses, etc. : rien de ce qui concerne la dégradation de l’accès à la santé n’a été remis en cause ».

* Act Up-Paris, Acceptess-T, Act Up Sud-Ouest, Actions Traitements, An Nou Allé, ARAP-Rubis, Cabiria, Centre LGBT Paris-IDF, Chrétiens et Sida, Collectif Droit & Prostitution, Collectif Hypertension, Comité Idaho, Étudions Gayment, Grisélidis, Les Flamands Roses, Les Petits Bonheurs, Les Sœurs de la perpétuelle indulgence – Couvent de Paname, Mouvement Français du Planning Familial, OUTrans, Sneg, Sol en Si, STS, Strass, Tjenbé Red