Cardinal André Vingt-Trois: «On pourra acheter un enfant sur l’Internet» [Libération]

Publié le

Nouvelles déclarations de l'archevêque de Paris André Vingt-Trois, qui avait assimilé le mariage pour tous à une «supercherie».

Nouvelles déclarations de l’archevêque de Paris André Vingt-Trois, qui avait assimilé le mariage pour tous à une « supercherie ». Au Vatican hier soir pour une réunion avec d’autres membres du clergé catholique, le cardinal a prononcé un discours où il s’inquiète de la dérive « marchande » que provoqueraient le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. « On pourra acheter un enfant sur l’Internet, prophétise-t-il, on pourra fabriquer des enfants et en mettre à disposition pour qui en veut. Ils seront les enfants de qui et ils seront les enfants pour qui ? »

L’argumentaire de l’homme d’Église s’attaque au fond au principe même de l’adoption : « C’est tout de même quelque chose de savoir que l’on est ou non du même sang, ce n’est pas uniquement un phantasme raciste », a-t-il déclaré, comme si les liens de filiation ne pouvaient exister qu’entre personnes du même sang. En passant, il s’est dédouané de toute homophobie en précisant : « Notre action n’est pas une agression morale contre les personnes homosexuelles ». Grand bien lui fasse.

Il a en revanche condamné les théories du genre au motif que, selon lui, « rêver qu’il n’y a plus ni homme ni femme est un projet complètement utopique ». Nous ne pouvons que recommander au cardinal André Vingt-Trois la lecture de l’épître de Paul aux Galates. Au verset 28 du chapitre 3, l’apôtre avait écrit : « Il n’y a plus ni Juif ni Grec ; il n’y a plus ni esclave ni libre ; il n’y a plus ni homme ni femme ; car vous êtes tous un en Jésus-Christ ». À lire sur Libération.