Le coming-out manqué de Lucio Dalla [360.ch]

Publié le

Les funérailles du chanteur catholique pratiquant et homosexuel provoquent une polémique en Italie. Les mouvements gays dénoncent l'hypocrisie de l'Église.

Les funérailles le 5 mars du chanteur catholique pratiquant et homosexuel provoquent une polémique en Italie. Les mouvements gays dénoncent l’hypocrisie de l’Église qui a accepté une cérémonie religieuse car le chanteur n’avait jamais fait état de son homosexualité.

GayNews a ressorti une interview du chanteur italien mondialement célèbre dans laquelle il dit : « Ma sexualité est probablement égale à ta sexualité et égale à l’homosexualité de tant d’autres. Pourtant je ne me sens pas homosexuel, c’est cela le fond du problème, tu comprends ? » Façon comme une autre, en 1979, de ne pas vouloir être perçu comme un militant. De la même façon, Lucio Dalla, perçu comme proche du Parti Communiste italien  à l’époque, refusait d’en être le porte parole.

Sur les réseaux sociaux et les blogs, certains critiquent le chanteur qui « n’a jamais rien dit contre l’homophobie d’origine cléricale qui empoisonne son pays et qui pas une fois ne s’est positionné en faveur des droits piétinés » des homos italiens.

À lire sur 360°.

Photo DR