George Clooney: « Qui cela blesse-t-il si quelqu’un pense que je suis gay? »

Publié le

L'acteur américain ne souhaite pas démentir les rumeurs sur son homosexualité pour ne pas déplaire à ses amis gays.

Quelques jours avant la lecture de la pièce 8 à Los Angeles, George Clooney s’est confié au magazine gay américain The Advocate. Il y raconte son enfance dans le Kentucky et la première fois qu’il a rencontré des homos. Il se dit confiant que l’égalité des droits deviendra bientôt la règle aux États-Unis :

« Quand vous dites que quelqu’un a choisi d’être gay, quand « Je suis né comme ça » devient « J’ai décidé d’être comme ça », vous pouvez dire que ce n’est pas une question de droits civiques. Mais je crois qu’une part de cet argument est en train de changer très rapidement, en particulier avec les jeunes. Une fois que cela sera réglé, quand les gens réaliseront qu’on ne se réveille pas un beau jour et qu’on décide d’être gay, je crois que l’étape suivante viendra très naturellement. Ces dernières années ont été émaillées de nombreux succès. Les gens sont frustrés par Obama et son gouvernement, mais « Don’t Ask, Don’t Tell » n’est plus en vigueur et beaucoup d’États sont en train de changer de politique sur l’accès au mariage pour tous. Je suis très optimiste sur le fait que l’égalité deviendra bientôt la règle dans ce pays. »

Il évoque ensuite les rumeurs sur son homosexualité, qu’il ne souhaite pas démentir :

« Je pense que c’est drôle, mais la dernière chose que vous verrez sera de me voir sauter partout et dire « Ce sont des mensonges ! ». Cela sera injuste et déplaisant pour tous mes amis dans la communauté gay. Je ne laisserai personne faire croire qu’être gay est une mauvaise chose. Ma vie privée est privée et j’en suis très heureux. Qui cela blesse-t-il si quelqu’un pense que je suis gay ? Je serai mort depuis longtemps qu’il se trouvera toujours des gens pour dire que je suis gay. Je m’en contrefous. »

Le journaliste lui répond que c’est toujours le cas de Cary Grant :

« Oh je sais, j’ai rencontré Cary une fois. J’ai lu le livre de sa fille et j’en ai tiré l’impression qu’il se serait moqué de ça et qu’il n’aurait eu cure de ce que les gens pensent. C’était un homme suffisamment confiant en lui-même pour se sentir parfaitement bien dans sa sexualité et sa vie. D’une certaine manière, il semblait bien plus à l’aise que d’autres stars. Vous savez, vous vivez bien votre vie, vous traitez bien les gens et vous espérez que les autres n’inventeront pas d’histoires à votre sujet. Mais ils le feront toujours. C’est comme ça. »

Un mec bien, ce George Clooney.

Photo : Vinya.