De la virilité à Gayland

Publié le

Sur son blog, le yaggeur Eleuthère s'interroge: un personnage homo efféminé comme celui de «Let My People Go», de Mikael Buch, nuit-il vraiment à l'image des gays? Si pour Yagg, la réponse est évidente, ce n'est pas le cas pour tout le monde.

Après l’avant-première Yagg de Let My People Go, de Mikael Buch, le yaggeur Eleuthère s’interroge sur son blog : un personnage homo efféminé fait-il vraiment du tort à l’image des gays ? Pour Yagg, la réponse est évidente, mais ce n’est visiblement pas le cas pour tout le monde.

À lire sur le blog Miscellanées d’Eleuthère.