Ce soir: « Plus rose ma ville » à Marseille sur PinkTV

Publié le

Pas facile de faire le portrait "gay" d'une grande ville aussi complexe en 30 minutes…

L’émission Plus rose ma ville fait escale à Marseille, ce vendredi, à 22h, en clair, sur PinkTV.

Autant l’avouer tout de go : cette édition déçoit. Pourtant on aime beaucoup et on a largement défendu ici-même ce rendez-vous proposé par la chaîne gay, mais cette fois-ci, ses responsables semblent être passés à côté de leur sujet. Marseille la farouche ne s’est pas livrée à eux, ou si peu.

ZAPPING
Pas facile de faire le portrait « gay » d’une grande ville aussi complexe en 30 minutes, c’est vrai. Du coup, on zappe beaucoup d’un témoignage à un autre (celui de Jean-Luc Romero est très intéressant, mais un peu hors sujet s’agissant d’une émission sur la vie homo locale), et l’on reste sur sa faim. Le fil rouge – le manque de visibilité des homos dans la cité phocéenne est un vrai problème – est parfois un peu dur à suivre.

« HOMOPHOBIE LATENTE »
On retiendra le témoignage de Christian de Leusse, président de Mémoire des Sexualités, qui parle d’ »une ville très peu accueillante pour les homos » et d’une « homophobie latente ». Il dénonce aussi le manque de « courage » de la municipalité sur les questions LGBT. Alexander, jeune maghrébin des quartiers Nord, ouvertement gay (un combat au quotidien), évoque la double vie de certains, les mariages forcés, mais nous présente aussi ses potes arabes hétéros et gay-friendly, histoire de dire que tout n’est pas forcément sombre. Marseille, ville fermée sur elle-même, où il ne fait pas bon être différent, c’est l’avis partagé par l’ensemble des personnes interviewées. Fabien, gérant du restaurant gay-friendly Les 3 Rois lance même : « La France est en retard sur l’Europe et le monde, Marseille est en retard sur la France. »

Mais quid des lesbiennes dans le reportage ? Mystère. Le fait que deux marches LGBT aient été organisées cette année est évoqué en quelques brèves images, mais sans plus. Où sont les associatifs ? Mystère too. Il faudra retourner à Marseille, les gars !

Ce soir, sur PinkTV, en clair, à 22h. Rediffusion le 3 novembre à 22h, le 11 novembre à 22h et le 15 novembre à 22h.

Envie de plus d’infos Yagg ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg !