Fonds mondial contre le sida: les associations demandent à Nicolas Sarkozy d’augmenter la contribution française

Publié le

Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozy devraient recevoir le 16 septembre prochain les représentants de plusieurs associations (Act Up-Paris, Aides, Sidaction, etc.) sur fond de crise sans précédent du financement de la lutte contre le sida. Pauline Londeix (photo), d'Act Up-Paris, répond à nos questions.

La France n’a toujours pas augmenté sa contribution au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et celui-ci a besoin de plusieurs milliards de dollars pour financer les programmes d’accès aux soins et aux traitements déjà en route au Sud. Rupture de médicaments, projets de prévention arrêtés, personnel médical non payé sont déjà le lot quotidien dans de nombreux pays : la mobilisation régresse alors que le nombre de malades augmente.

À Kampala, en Ouganda, et pour un seul des hôpitaux de la ville, il y a actuellement 30000 personnes en attente de médicaments. À moins de quatre mois de l’année 2010, qui devait être celle de l’accès universel au traitement, les bailleurs de fonds ne tiennent pas leurs promesses, la France en particulier, selon Pauline Londeix, d’Act Up-Paris, qui a accordé une interview à Yagg :

httpv://www.youtube.com/watch?v=vZWETrS6x0g

Si vous n’arrivez pas à lire la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter en cliquant ici.