TikTok, nouveau havre de la culture lesbienne ? 

Publié le

Sur Tiktok, certaines comprennent qu’elles sont attirées par les femmes ; d’autres rencontrent leurs futures copines ; beaucoup créent, échangent et rigolent autour des codes de la culture lesbienne. Plongée dans cette contre-culture de l’application la plus téléchargée de 2020. 

Article Prémium

Sur l’application TikTok, pour savoir si une utilisatrice est attirée par les filles, on ne lui demande pas si elle est lesbienne ou bie. On l’interroge plutôt : « Do you listen to girl in red ? », c’est-à-dire est-ce qu’elle écoute girl in red, alias Marie Ulven Ringheim, chanteuse norvégienne et « icône queer ». 

Depuis 2019, ses chansons Girls et We Fell in Love in October rythment les vidéos de nombreuses tiktokeuses. Le #girlinred a généré au total plus de 1,2 milliard de vues, dont une bonne partie comme fond sonore pour clips de couples lesbiens. 

C’est l’une des facettes de cette contre-culture qui s’épanouit sur l’appli la plus téléchargée de 2020. Entre couples trentenaires de femmes qui attendent un enfant et ados qui découvrent leur orientation, entre théories politiques et private jokes, TikTok est devenu une source inépuisable de contenus pour les wlw, women loving women ou femmes aimant les femmes. Maîtrise du vocabulaire LGBTI+ recommandé.  

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

Centre de préférences de confidentialité