Cédric et Aline, Alicia et Nathanaël, frères et sœurs queers, nous racontent ce lien spécial

Publié le

C’est comment de grandir avec un frère ou une sœur également L G B ou T ? Pour certain·e·s, c’est s’assurer un·e allié·e indéfectible. Parfois, c’est une source de questionnements ou de pressions. Des fratries racontent à Komitid leur relation, à la lumière de cette partie de leur identité.

Cédric et Aline à la Marche des fiertés de Paris-IDF, le 26 juin 2021 - DR
Article Prémium

Cédric et Aline, le déclic en miroir

Ils sont jumeaux, ils font « tout ensemble », mais pas leur coming-out. C’est Aline qui l’a fait en premier… à cause de Cédric. L’anecdote ne cessera jamais de les faire rire, et c’est Cédric qui raconte : « À l’âge de 17 ans, ma mère m’a dit que si j’étais homosexuel, il n’y avait pas de souci. Elle se posait des questions car je n’avais jamais eu de petite amie. Moi qui refoulait tout cela, je lui ai dit que ça ne tenait pas la route car Aline non plus n'avait jamais eu de copain ». Aline prend le relais : « Alors, je suis arrivée dans la chambre, il m’a posé la question et je leur ai dit : “ Ben ouais, j’aime les filles ”».

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous