États-Unis : plus de 500 étudiant·es athlètes s'insurgent contre les lois transphobes

Publié le

Des élèves de plus de 85 universités dénoncent le silence de la NCAA, l'association sportive américaine, sur les lois transphobes qui visent à empêcher les étudiantes trans de participer aux compétitions sportives étudiantes.

femmes trans sport États-Unis
De nombreux États des États-Unis veulent bannir les athlètes trans des compétitions scolaires - Comeback Images / Shutterstock
Article Prémium

Près de 550 étudiant·es athlètes ont signé une lettre ouverte, exigeant que la National Collegiate Athletic Association (NCAA) s'exprime contre les récentes lois empêchant les étudiantes trans de participer aux compétitions sportives scolaires. La NCAA est une association sportive chargée d’organiser les programmes sportifs dans les universités aux États-Unis.

La lettre, publiée mercredi 10 mars sur le site de Athlete Ally, est adressée au président de la NCAA, Mark Emmert, et au conseil des gouverneurs de la NCAA. Elle a été écrite par deux athlètes d'athlétisme à l'Université de Washington à St. Louis, Aliya Schenck Jr et Alana Bojar, en collaboration avec Glaad et Athlete Ally.

Les rédactrices demandent à l’association de respecter sa politique anti-discrimination et de dénoncer les projets de loi en cours contre les athlètes trans. Elles demandent également à l'association de refuser d'accueillir des championnats dans les États qui interdisent aux étudiantes trans de concourir avec leurs camarades cis.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous