New York : des démocrates veulent abroger la loi transphobe « Walking While Trans »

Publié le

La législation « Walking While Trans » ou « anti-flânerie » de New York, cible les travailleur.euse.s du sexe trans. Des militant.e.s souhaitent abroger cette loi transphobe. Explications.

Drapeau trans
Le drapeau trans - nito / Shutterstock
Article Prémium

La Loitering for the Purpose of Prostitution law (loi dite : « flâner aux fins de prostitution », en français) a été mise en place en 1976 à New York. Communément appelée « Walking While Trans » (« marcher en étant trans », en français), cette législation est jugée discriminatoire puisqu’elle a permis d'arrêter et détenir des personnes trans en utilisant la force.

Texte de loi vague

Le texte de loi est vague et les forces de l’ordre peuvent appréhender toute personne qu'elles présument être des travailleur.euse.s du sexe. La Legal Aid Society avait contesté sa constitutionnalité en 2016. « Une femme peut être arrêtée et détenue de manière abusive simplement parce qu'un agent a un problème avec ses vêtements ou son apparence », écrit-elle dans son recours collectif.

La dimension arbitraire de la loi est vivement critiquée et les femmes trans, en particulier les femmes trans racisées, sont disproportionnellement visées. En 2018, le Bronx Times a révélé que les arrestations pour flânerie à des fins de prostitution avaient augmenté de 120% en un an.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous