États-Unis : l’Indiana veut interdire les thérapies de conversion

Publié le

L’Indiana, l’État du vice-président LGBTphobe Mike Pence, pourrait être le prochain à interdire la pratique des thérapies de conversion.

indiana thérapies de conversion
Le drapeau de la fierté LGBT+ en Indiana - Last Duchess / Shutterstock
Article Prémium

Des projets de loi ont été déposés par deux députés démocrates de l’Indiana, JD Ford et Sue Errington, afin d’interdire les thérapies de conversion dans l’État.

Si elles sont votées, les législations « rendraient illégales les pratiques anti-LGBTQ » et « pénaliseraient les entreprises et les Hoosiers [nom donné aux habitant.e.s de l’Indiana] qui participent à [la] théorie du complot démystifiée », d’après un communiqué des Stonewall Democrats.

 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous