Le mariage pour tou.te.s est une atteintes à la liberté d'expression selon un juge de la Cour suprême aux États-Unis

Publié le

Dans un discours prononcé jeudi 12 novembre, le juge de la Cour suprême américaine Samuel Alito a déclaré que le mariage pour tou.te.s entre en contradiction avec la liberté religieuse et la liberté d’expression. Décryptage.

samuel alito juge cour supreme états-unis
Le juge Samuel Alito en 2010 - Rob Crandall / Shutterstock
Article Prémium

La Cour suprême des États-Unis semble être de plus en plus hostile au mariage pour tou.te.s. Alors qu’il a été légalisé le 26 juin 2015 au niveau fédéral, plusieurs juges de la plus haute instance juridique américaine souhaitent revenir sur l’arrêt Obergefell v. Hodges.

Jeudi 12 novembre, le juge républicain Samuel Alito a prononcé un discours à la Federalist Society, une organisation juridique conservatrice et libertarienne. Il a affirmé que la liberté d'expression devenait un « droit constitutionnel de second rang » à la suite d'Obergefell v. Hodges. Il était l'un des quatre juges dissidents sur cette décision.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous