Trois décennies de visibilité des personnages LGBT+ dans les jeux vidéo (1/3)

Publié le

Les personnages LGBT+ ont presque toujours fait partie de l’univers du jeu vidéo. Les débuts ont toutefois été timides, caricaturaux et parfois, ces représentations étaient censurées.

Premières représentations LGBT+ dans les jeux vidéos : Tingle, Poison, Eagle
Article Prémium

Mise à jour, le 13 novembre

Qui aurait imaginé qu’un jour, la conférence E3 de Sony, propriétaire de PlayStation, s’ouvrirait sur un baiser lesbien ? En juin 2018, lors de la présentation de ses nouveaux jeux phares, Sony met en scène Ellie, jeune héroïne du très attendu The Last of Us II, embrassant une autre femme. C’est loin d’être habituel dans l’univers du jeu vidéo. Il aura fallu attendre 32 ans depuis le tout premier personnage LGBT+ pour voir cela. Retour sur trois décennies de représentations LGBT+ avec celles et ceux qui en parlent le mieux, les joueur.se.s.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous

  • christophemartet

    Merci!

  • shurederu

    Attention, c’est « Mario Bros. » et non « Mario Bross » et « Tomb Raider » et non « Tomb Rider » 😉

    Sinon, très bon article !