La Norvège criminalise aussi les discours biphobes et transphobes

Publié le

Le code pénal de la Norvège criminalise les discours de haine envers les personnes lesbiennes et gays. Le 10 novembre, le parlement a élargi la législation pour inclure les personnes bies et trans.

hongrie lgbt bi trans
Le drapeau de la Hongrie et le rainbow flag - esfera / Shutterstock
Article Prémium

La Norvège a amendé mardi 10 novembre son code pénal pour protéger les personnes bies et trans contre les discours de haine. Le texte initial prévoyait des protections légales pour les personnes lesbiennes et gays.

Le parlement norvégien a validé les changements à la législation de 1981, sans vote, après son approbation par les député.e.s en première lecture la semaine dernière.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous