États-Unis : deux juges de la Cour suprême remettent en cause le mariage pour tou.te.s

Publié le

Après la charge contre le mariage pour tou.te.s par deux juges conservateurs de la Cour suprême, de nombreuses associations LGBT+ craignent un réel retour en arrière.

états-unis cour suprême mariage pour tous
La Cour suprême des États-Unis le 26 juin 2015, jour de la légalisation du mariage pour tou.te.s - Rena Schild / Shutterstock
Article Prémium

Selon Reuters, lundi 5 octobre, la Cour suprême a refusé d’examiner un procès intenté par Kim Davis, une greffière de l’État du Kentucky. Elle avait refusé de délivrer des certificats de capacité matrimoniale à des couples de même sexe depuis 2015, année de la légalisation du mariage pour tou.te.s. Kim Davis affirme qu’il lui est impossible de marier des couples de même sexe en raison de ses valeurs chrétiennes. Bien que la Cour ait rejeté l’affaire pour des raisons de procédure, les juges Clarence Thomas et Samuel Alito, tous deux connus pour leurs prises de positions conservatrices, ont critiqué la décision Obergefell v. Hodges, qui a légalisé le mariage pour tou.te.s aux États-Unis. En 2015, ils avaient tous deux voté contre l’adoption de la loi. 

Dans leurs commentaires, les magistrats ont qualifié Kim Davis de « chrétienne pieuse » avec « des croyances religieuses sincères ». Ils ont déploré « qu’à la suite de la modification de la Constitution par cette cour, Davis s’est trouvée confrontée à un choix entre ses croyances religieuses et son travail ». 

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous