États-Unis : Louisville interdit les thérapies de conversion

Publié le

Louisville, la plus grande ville du Kentucky, vient d'interdire les thérapies de conversion. Il s'agit de la deuxième ville de ce état de l'est des États-Unis à bannir cette pratique.

louisville kentucky
Le drapeau du Kentucky avec le rainbow flag - Creative Photo Corner / Shutterstock
Article Prémium

Louisville a banni la pratique des thérapies de conversion jeudi 17 septembre. Il s'agit de la plus grande ville du Kentucky et la deuxième de cet état à voter une telle interdiction.

Selon Courier Journal, le Conseil de la zone métropolitaine de Louisville a voté quasi-unanimement, à 24 contre 1, pour interdire toute tentative de la part de « prestataires agréés, y compris, mais sans s'y limiter, des thérapeutes agréés », de changer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre de jeunes LGBT+. Cette législation bloque également le financement public de « toute entité, organisation ou individu qui fournit une thérapie de conversion à un mineur ».

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous