États-Unis : Mike Pompeo veut présenter un rapport LGBTphobe à l'ONU

Publié le

Mike Pompeo, le secrétaire d'État des États-Unis, compte présenter un rapport anti-LGBT+ lors de sa Commission des droits inaliénables à l'Assemblée générale des Nations Unies mercredi 16 septembre.

Mike Pompeo
Mike Pompeo en 2011 - Gage Skidmore / Commons
Article Prémium

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo veut présenter un rapport anti-LGBT+ à l'occasion de la Commission des droits inaliénables, qu'il a créée. Elle se déroule à l'Assemblée générale des Nations Unies. L'ambassadrice américaine aux Nations Unies, le président de la Commission et son secrétariat vont présenter un rapport à la communauté internationale lors d'un événement virtuel qui a lieu mercredi 16 septembre. Une autre session aura lieu ultérieurement.

D'après Mother Jones, des associations parmi lesquelles Amnesty International, Equity Forward ou Human Rights Watch craignent que le rapport ne soit utilisé pour attaquer les droits LGBT+ et reproductifs. Elles ont contacté des diplomates étranger.e.s pour leur demander de dénoncer l'allocution et la Commission.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous