Canada : un homme gay porte plainte à l'Onu contre l'interdiction du don du sang

Publié le

Au Canada, un homme gay a déposé une plainte auprès des Nations Unies au sujet de l'interdiction de son pays du don du sang pour les hommes gays et bis. Il considère que cela constitue une violation des droits humains.

canada LGBT+
Drapeau du Canada avec le drapeau LGBT+ pendant la marche des fiertés de Montréal - Marc Bruxelle / Shutterstock
Article Prémium

Christopher Karas est un jeune homme de 24 ans originaire de Brampton, en Ontario, à l’est du Canada. En 2016, il a porté plainte auprès de la Commission canadienne des droits de la personne à cause d’une loi fédérale qui empêche les hommes gays et bis de donner leur sang. Puisque sa requête n’a pas abouti, le jeune homme a décidé de saisir les Nations Unies.

« Une fois que c'est devant l'Onu, c'est en dehors de la juridiction canadienne et de toute influence canadienne, d'autant plus qu'ils ont perdu leur siège [au Conseil de sécurité de l'Onu] », a-t-il déclaré au Brampton Guardian.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous