Russie : une militante LGBT+ condamnée pour « propagande homosexuelle »

Publié le

La justice russe a condamné vendredi 10 juillet à une amende Ioulia Tsvetkova, une militante féministe et LGBT+ pour des dessins, en vertu de la loi homophobe de 2013 contre la « propagande homosexuelle. »

Un des dessins qui a valu sa condamnation à Ioulia Tsvetkova. Il est écrit : « La famille, c'est là où est l'amour » - Facebook
Article Prémium

La justice russe a condamné vendredi 10 juillet à une amende une militante pour des dessins soutenant la cause LGBT+, des oeuvres considérées comme enfreignant une loi controversée qui punit la « propagande homosexuelle ».

Ioulia Tsvetkova, 27 ans, a indiqué à l'AFP avoir été condamnée à une amende de 75.000 roubles (930 euros) par un tribunal de Komsomolsk-sur-Amour, en Extrême-Orient. Elle a précisé qu'elle fera appel de cette décision.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous