Tunisie : Human Rights Watch s'inquiète des poursuites judiciaires contre les personnes LGBT+

Publié le

Human Rights Watch a fait part de son inquiétude quant au traitement des personnes LGBT+ par la justice en Tunisie. Cela intervient après la condamnation en juin de deux hommes à deux ans de prison ferme pour sodomie.

drapeau tunisie
Le drapeau de la Tunisie et le rainbow flag - Yuriy Boyko / Shutterstock
Article Prémium

Human Rights Watch (HRW) a exprimé mardi 7 juillet sa « profonde inquiétude » face aux poursuites judiciaires contre la communauté LGBT+ en Tunisie, notamment après la condamnation en juin de deux hommes à deux ans de prison ferme pour sodomie.

« Les poursuites actives de personnes pour homosexualité en Tunisie sont profondément inquiétantes et constituent une invasion flagrante de leur vie privée », a déclaré Rasha Younes, chercheuse spécialiste des droits LGBT+ pour HRW, citée dans le communiqué publié par l'ONG.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous