Coup d’accélérateur pour les représentations LGBT+ dans les dessins animés

Publié le

De plus en plus de dessins animés représentant des personnes LGBT+ voient le jour. Les plateformes ont permis de donner un coup d’accélérateur à ces programmes. Encore trop peu nombreux pour certain.e.s, ils permettent pourtant de montrer une vision plus diversifiée et plus juste de la société.

Dans « The Bravest Knight, l'héroïne a deux papas » - Hulu
Article Prémium

Court-métrage d’animation mettant en scène deux petits garçons qui tombent amoureux, In a Heartbeat, réalisé par Beth David et Esteban Bravo en 2017 est un des premiers dessins animés qui traite de l’amour homosexuel. À peine 72 heures après sa diffusion, In a Heartbeat totalisait 12 millions de vue sur YouTube (aujourd'hui plus de 42 millions).

Un succès qui démontre l’importance de la représentation de personnages et de thématiques LGBT+ dans les dessins-animés pour enfants. « Le simple fait que cela existe dans l’environnement de l’enfant rend la chose banale. Pour les filles qui ne sont pas attirées par les garçons ou pour les garçons qui ne sont pas à l'aise avec ce qu’on exigent d’eux en tant que garçon, cela évite des souffrances », affirme Juliette, maman d’un petit garçon de trois ans.

Elle regrette que les représentations dans les dessins-animés soient aussi normées et ne constate qu’une légère évolution : « On voit maintenant des filles qui se bagarrent, mais toujours pas de garçons qui ne se bagarrent pas, font à manger ou jouent au nounours… », explique-t-elle.

La suite de cet article est réservée aux abonné•e•s.

Pour continuer la lecture :

Vous êtes déjà abonné•e•s ?

Identifiez-vous